CHARTREUSE DE LA VERNE - COLLOBRIERES -

Au XII siècle, La forêt des Maures était dense et pratiquement impénétrable et c'est pour cette raison qu'avait été construite cette chartreuse loin du monde. Dans les monastères les moniales ou les moines doivent vivre à l’écart du monde. C’est vers 1170 que 2 évêques, décident de fonder un monastère pour le vocable de la Vierge et choisissent l’ordre des Chartreux (d'ou le nom de chartreuse) déjà présent à Montrieux, dans le diocèse de Marseille. La première église romane fut consacrée le 3 octobre 1174. Elle fut détruite par un incendie et reconstruite, mais fut pillée en 1416 . Le monastère subsista jusqu'au départ des Chartreux en Italie, à la révolution. Depuis 1983, l’ancienne chartreuse abrite une communauté de moniales de Bethléem, qui lui a permis de retrouver sa vocation monastique : c'est le monastère Notre Dame de Clémence. il est plus juste de dire monastère actuellement parce qu il n'est plus occupé par des chartreux. L'ordre des Chartreux comme l'ordre de Bethléem ont été fondés par Saint Bruno et comprend une branche féminine et masculine. La vie des moines et des moniales est identique. Les moines et moniales de Bethléem prient, travaillent, étudient, prennent leurs repas et dorment en cellule. Les bâtiments actuels sont essentiellement de la fin du XVIIe siècle et au XVIIIe siècle. Pour les parties monumentales (portails, frontons, arcatures...) la serpentine des Maures (d'origine volcanique) extraite à l'époque à La Môle , pierre dure de couleur verte met en valeur les encadrements des ouvertures. De grands travaux de restauration depuis 1969 lui ont redonné son aspect initial grâce à l'impulsion de l'association des amis de la Verne. Des châtaigniers séculaires encore exploités entourent la chartreuse. Pour les découvrir, passer devant la porte en serpentine et se diriger sur le chemin de terre en passant près de sources captées jusqu'à une vue sur le golfe de Saint -Tropez et le barrage de la Môle."

Retour