ABBAYE DU THORONET -THE THORONET ABBEY

L'abbaye du Thoronet est une abbaye cistercienne située sur la commune du Thoronet, dans le département français du Var et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Classée au titre des monuments historiques l’abbaye du Thoronet est une des « trois sœurs provençales », les deux autres étant Sénanque (Vaucluse) et Silvacane (Bouches-du-Rhône).

Les Cisterciens rejettent la richesse et le luxe. Ils prônent une architecture dépouillée de tout superflu.

La raison d’être des communautés cisterciennes est la gloire de Dieu qu’elles célèbrent par la liturgie (chants et paroles). Les églises sont donc bâties pour avoir la meilleure acoustique possible : une seule voix peut emplir la voûte. La qualité de la pierre est primordiale (rôle joué par le calcaire dans la qualité acoustique de l’abbatiale du Thoronet).

L’église du Thoronet a été construite suivant des règles précises qui répondent à sa destination, notamment pour favoriser la relation entre la terre et le ciel.

Les bâtisseurs ont intégré dans le tracé des fondements de l’abbaye les figures géométriques symbolisant le cheminement du profane au sacré : cercle, triangle, carré, rectangle.... Ces figures mises en relation avec des nombres induisent un message symbolique, des sentiments, une atmosphère :
- 1 et le cercle : Dieu, le ciel, l’éternité
- 3 et le triangle : la Trinité (les trois baies de l’abside de l’église)
- 4 et le carré : le monde matériel (la création), les 4 éléments, le nombre de saisons, les points cardinaux…

L’église du Thoronet est bâtie sur un plan en forme de croix latine, son tracé correspond au principe du nombre d’or. Ce dernier était l’une des manières des bâtisseurs d’exprimer leur foi à l’époque romane. Il servait à donner des proportions harmonieuses à leurs constructions.
Les proportions de l’église sont à l’origine de son acoustique
exceptionnelle, celle-ci étant particulièrement propice à l’exécution du chant grégorien.
Le nombre d’or est un rapport entre deux dimensions de grandeurs
différentes. Il a une valeur égale à 1,618… On trouve ce rapport dans la nature, dans des oeuvres réalisées par les hommes : monuments, sculptures…
Dans une église, on trouve sa présence dans son plan par exemple. Il est égal au rapport longueur/largeur.
Le nombre d’or rejoint la symbolique en ceci qu’il est lié aux proportions qui régissent le corps humain. Les mesures prises sur le corps jusqu’à l’invention du système métrique étaient proportionnées selon le nombre d’or : coudée, pied, empan, palme, paume sont en rapport les unes avec les autres selon le nombre 1,618.

Prosper Mérimée la considère comme un monument majeur de l’architecture romane. En 1840, l’abbaye fait partie
de la première liste des monuments français devant être sauvés de l’abandon et de la ruine et nécessitant une restauration.

Réalisée par la chambre d'hôtes : La Méridienne des Arcs"

Retour